Partager Partager

A propos de la visite médicale d'aptitude à la pratique sportive

Pratiquer un sport ne doit pas nuire à la santé, mais peut à terme avoir un effet sur la santé. C'est la raison pour laquelle, l'un des objectifs de la visite médicale d'aptitude est précisément le dépistage de contre-indications et l'orientation éventuelle du sportif vers une autre activité physique et sportive qui serait adapté aux aptitudes physiques ou psychologiques ou qui pourrait corriger un déficit physique.



A propos de la visite médicale d'aptitude à la pratique sportive
Sur le plan législatif, la loi 99-223 du 23 mars 1999 relative à la protection de la santé des sportifs et à la lutte contre le dopage, a renforcé les dispositions liées à la délivrance du certificat médical. Ces nouvelles dispositions distinguent trois situations. Le pratiquant est soit :

- non licencié;
- licencié;
- sportif de haut niveau.

Un non licencié n'est soumis à aucune obligation médicale particulière. En revanche, il devra présenter un certificat médical s'il souhaite participer à une compétition organisée ou agréée par une fédération sportive. Il s'agit de toutes les compétitions inscrites au calendrier officiel des fédérations agréées par le Ministère des Sports (unisports, omnisports, affinitaires, scolaires ou universitaires).

En revanche, un contrôle médical est obligatoire pour les demandeurs d'une licence délivrée par une fédération agréée. Aucune contre-indication à la pratique sportive ne doit apparaître sur le certificat médical pour que la licence soit délivrée. L'article 5 de la loi citée plus haut précise que certaines pratiques doivent être soumises à un contrôle médical plus poussé. Un arrêté du 28 avril 2000 précise la liste de ces pratiques. Il s'agit des sports suivants :

- sports de combat;
- sports mécaniques;
- sports aériens;
- sports sous-marins.

Les étudiants ou les élèves qui pratiquent une activité physique et sportive dans des associations sportives universitaires ou scolaires sont également soumis à l'obligation de contrôle médical.

Pour le haut niveau, les fédérations sportives doivent assurer une surveillance médicale particulière et avoir un livret individuel contenant des informations sportives et médicales.

Sur le plan médical, le contrôle préalable à la compétition est annuel. Le délai de validité du certificat médical nécessaire au renouvellement de la licence est de 180 jours à partir de la date de sa délivrance pour les examens annuels ultérieurs.

Le contenu de ce contrôle médical se base sur un questionnaire concernant les antécédents médicaux familiaux, personnels, et ceux liés à la pratique sportive. Puis le patient passe différents tests : pesée, mensuration, urinaires. Dernière étape : les examens cliniques. Le sportif subit des examens du type bilan cardio-vasculaire et pulmonaire, bilan locomoteur, O.R.L et neurologique.

Vendredi 15 Janvier 2010
Christelle Denevault
Lu 1932 fois


Actualités - Evénements | Edito Newsletter Bulletin Interne | La FNOMS en action | Les comités en action | La Fédération | Le Réseau Fédéral | Magazine en ligne | La Lettre Juridique