Partager Partager

Accueil de nouveaux bénévoles : les étapes clefs

L’accueil de nouveaux bénévoles au sein d’une association est une étape importante car il conditionne la qualité et la durabilité de l’engagement bénévole.



Accueil de nouveaux bénévoles : les étapes clefs
On distingue trois étapes clefs pour réussir : le pré-accueil, les premiers pas, et le processus d’intégration. Ce dernier mène en général sur les bases d’une bonne gestion : formation, animation et reconnaissance. Le principe est de trouver le juste équilibre entre les besoins de l’association, les compétences et le désir d’engagement des bénévoles. Les premiers contacts sont cruciaux pour construire une relation.

1ère étape : le pré-accueil

Le futur bénévole doit avoir le sentiment d’être attendu. Le premier contact peut avoir deux origines : un besoin défini par l’association ou un contact spontané du futur bénévole. L’objet du projet associatif ou la notoriété de l’association sont à l’origine, bien souvent, de la venue de nouveaux bénévoles. Le principal c’est essentiellement que le bénévole se sente « attendu » et ce quel que soit l’origine du contact. C’est la raison pour laquelle il y a des choses à ne pas faire lorsque quelqu’un se présente pour agir gratuitement en faveur de l’association.

Quelques exemples de choses à ne pas faire : ne pas rappeler rapidement la personne intéressée si elle a laissé un message sur répondeur, laisser passer 48h pour répondre dans le cas d’un contact par mail, fixer un premier rendez-vous a une date assez loin dans le temps, etc…

2ème étape : les premiers pas

Il existe deux profils de futurs bénévoles : ceux qui savent ce qu’ils veulent et/ou ce qu’ils ne veulent pas et ceux qui n’ont pas vraiment d’idées précises. A partir de là, il faut cibler la personne et adapter de manière optimale les propres besoins de l’association aux attentes du bénévole. Un petit temps de réflexion permet au bénévole de trouver ce qu’il souhaite et est ainsi bénéfique pour les deux acteurs. Pour que le bénévole s’investisse il faut qu’il puisse avoir une connaissance assez importante de l’association : il doit être informé de toutes les activités de l’association, pouvoir rencontrer des élus, pouvoir assister à des commissions, etc…En résumé il doit pouvoir s’engager en toute connaissance de cause.

3ème étape : le processus d’intégration

Cette étape est délicate, c’est la dernière de toute la procédure de recrutement du bénévole. C’est l’insertion du nouveau bénévole dans une équipe déjà existante. Ce processus d’intégration dure en général de trois à six mois et elle donne la possibilité au nouveau bénévole « d’intégrer » les valeurs, le projet, le fonctionnement de l’association. Le bénévole doit aussi s’inscrire dans le fonctionnement de l’association en fonction de sa personnalité, ses compétences, sa motivation, ses disponibilités, etc. Tout ce processus d’intégration doit lui permettre de mettre en place son processus d’engagement et de se placer en accord avec les valeurs sur le terrain de l’association (très formatrices), les exigences de la mission choisie (techniques et fonctionnelles), les bénévoles, membres de l’association.

A noter que l’intégration est souvent plus délicate quand il y a dans l’association des salariés en plus des bénévoles. Il est nécessaire dans de tels cas que le rôle de chacun soit clairement défini.

Lundi 14 Décembre 2009
Christelle Denevault
Lu 1343 fois


Actualités - Evénements | Edito Newsletter Bulletin Interne | La FNOMS en action | Les comités en action | La Fédération | Le Réseau Fédéral | Magazine en ligne | La Lettre Juridique