Partager Partager

CNDS, les dernières décisions



On connaît désormais les derniers arbitrages dans l'octroi des subventions du Centre national pour le développement du sport (CNDS) au titre de l'année 2016. A l'issue du conseil d'administration du 30 novembre, le principal financeur public du sport français a annoncé des enveloppes dédiées, d'une part à l'"héritage" de la candidature de Paris à l'organisation des Jeux olympiques de 2024, et d'autre part aux besoins des territoires d'outre-mer.
A travers le CNDS, l'Etat consacrera une enveloppe de 20 millions d'euros en faveur de l'"héritage" de la candidature de Paris 2024. Dix millions d'euros seront ainsi destinés "à la construction d'équipements sportifs de proximité innovants sur l'ensemble du territoire", selon un communiqué du ministère des Sports. Ce plan consacrera également des moyens à l'accompagnement des associations sportives locales (4 millions d'euros), notamment dans le domaine du sport-santé, à la détection et la préparation de la génération 2024 du haut-niveau olympique et paralympique français (4 millions) et au développement du rayonnement international de la France en matière sportive (2 millions).

13 millions pour les équipements structurants au niveau national

Par ailleurs, le CNDS a adopté un plan de soutien de 10 millions d'euros par an pour répondre aux besoins des territoires ultramarins. Cette mobilisation privilégiera les opérations légères de rénovation et les équipements de proximité dans ces territoires qui cumulent déficit en équipements sportifs et croissance démographique forte. Ce montant est abondé de 10 millions d'euros par le ministère des Outre-mer. Ce plan est aussi décliné en Corse où les problèmes d'éloignement de la pratique et de vétusté des équipements sont similaires.
Le CNDS a profité de ce même conseil d'administration du 30 novembre pour octroyer ses subventions classiques aux équipements. En ce qui concerne les équipements structurants au niveau national, 28 dossiers ont été retenus pour un montant total de 13,464 millions d'euros sur un budget annuel de 15 millions, soit une moyenne de 480.857 euros de subvention moyenne. Les aides les plus importantes sont accordées à la communauté d'agglomération de l'Artois pour la construction du centre régional des arts martiaux (2 millions d'euros), au conseil départemental de la Mayenne pour la construction de la salle multifonction de 4.000 places Espace Mayenne (1,5 million) et à la métropole Aix-Marseille Provence pour la création d'un stade couvert d'athlétisme (1,5 million).

25 millions pour les équipements structurants au niveau local

Pour ce qui est des subventions en faveur des équipements structurants au niveau local en territoires carencés et des équipements sinistrés, le total des aides accordées au titre de l'année 2016 (conseils d'administration du 23 février et du 30 novembre) s'élève à 25,183 millions d'euros sur un budget annuel prévu de 25 millions, pour 74 dossiers retenus, soit une moyenne de 340.312 euros de subventions CNDS par dossier. Si les treize régions françaises sont concernées, toutes n'ont pas bénéficié des mêmes aides. Ainsi la Corse n'a vu qu'un dossier soutenu, et la Normandie deux. A l'inverse, Provence-Alpes-Côte d'Azur en totalise onze, tandis que la Nouvelle-Aquitaine et les Hauts-de-France en comptent dix. Dans cette catégorie d'équipements, les trois projets les plus subventionnés pour l'année 2016 sont : le futur complexe multisports de Villeurbanne (900.000 euros d'aides du CNDS), la piscine de la communauté d'agglomération de Nevers (800.000) et la patinoire de la communauté urbaine de Dunkerque (800.000).
Les subventions du CNDS pour la mise en accessibilité des équipements, qui vont au-delà des équipements proprement dits en bénéficiant par exemple à l'achat de véhicules ou de matériel adaptés à la pratique du sport, se montent pour 2016 à 1,693 million d'euros, alors qu'une enveloppe de 2 millions était prévue. Dans cette catégorie, 41 dossiers ont été retenus, pour une aide moyenne de 41.315 euros. Toutefois, sept dossiers ont reçu des dotations allant de 190.000 à 100.000 euros. Au titre de la politique contractuelle (hors plan de rattrapage des équipements en Seine-Saint-Denis), 8,138 millions d'euros de subventions ont été accordés par le CNDS, dont près de la moitié (3,6 millions) au seul conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes pour la rénovation de son Creps de Vallon-Pont d'Arc. A noter également une enveloppe de un million d'euros en faveur de la ligue de football de Paris-Ile-de-France pour son projet de pôle sportif, social et éducatif.
En 2016, le CNDS a également attribué 2,235 millions d'euros d'aides à de grands événements sportifs internationaux organisés en France, pour des montants allant de 1,5 million en faveur du championnat d'Europe féminin de handball 2018 à 15.000 euros pour les championnats du monde de voltige parapente 2016.

Mercredi 14 Décembre 2016
David Guillouf
Lu 261 fois

Réseau FNOMS en action : Zoom sur ... | Zoom sur nos structures | Dernières infos fédérales | Zoom technique et pratique