Partager Partager

Compiègne et Font-Romeu « ville la plus sportive de France»

Il s’agit du Challenge « l’Equipe » qui récompense chaque année, depuis 1937, la ville la plus sportive. La FNOMS faisait partie du jury. Cette année c’est donc Compiègne qui en sort grande gagnante dans la catégorie plus de 20 000 habitants. Elle devance Antibes et les Mureaux et prend sa revanche sur l’année dernière où elle avait terminée deuxième sur le podium. Font-Romeu quant à elle gagne dans la catégorie moins de 20 000 habitants.



Compiègne et Font-Romeu « ville la plus sportive de France»
Il n’existe en France qu’un seul Prix mettant en avant le travail des collectivités et des associations en faveur du sport. On se doit d’ailleurs de souligner le rôle important qu’occupe les OMS de ces deux villes lauréates. Le but de ce challenge est de récompenser les politiques les plus abouties. La méthodologie pour attribuer ce prix est la suivante : en décembre près de 2500 dossiers de candidatures d’une vingtaine de pages sont expédiés à toutes les villes françaises de plus de 5000 habitants (et moins de 100 000). Trois mois plus tard de 50 à 100 dossiers sont retournés remplis (un nombre qui varie en fonction des élections municipales). Ensuite, entre 8 et 10 dossiers sont présélectionnés par le jury - dont la FNOMS fait partie en la personne de son Président et de son Directeur Administratif - en distinguant deux catégories, plus et moins de 20 000 habitants. Le Jury se rend ensuite dans chaque ville pour une journée d’expertise.

Compiègne, ville de 43 699 habitants est récompensée pour « la diversité des disciplines proposées (59 au total) », « ses champions olympiques Georges Teinturier (escrime) et Jean-Christophe Bette (aviron) », sa politique pour tous. A Compiègne, le budget consacré au sport s’élève cette année à 5, 883 millions d’euros, c’est-à-dire 7,2% du budget de la ville.

Dans cette ville le jury a particulièrement bien aimé :

- L’association « Compiègne Objectif Olympique », petite sœur de l’Office des Sports, qui accompagne et assure la promotion des athlètes locaux qui sont sur la voie des sélections aux Jeux Olympiques ;
- La pérennisation de dispositif « ticket sport » via l’Office des Sports pour la prise en charge des licences pour les enfants de certaines familles;
- Le dynamisme de l’Office des Sports qui est un moteur et qui joue un rôle complémentaire auprès du service des sports de la ville.

Le dynamisme est ce qui caractérise le plus l’Office des Sports de Compiègne. En effet, celui-ci organise des manifestations telles que :

- Le Decastade : 11 épreuves sportives en 11 étapes étalées sur 18 mois ;
- Le sportif du mois ;
- Le Festival des Picantins : cérémonie de remise de récompenses qui honore les grands noms du sport compiégnois ;
- La bourse cycliste Compiègne-Roubaix : événement reconnu par ASO et totalement intégré au week-end du départ compiégnois du Paris-Roubaix ;
- Etc.

En ce qui concerne Font-Romeu le jury a particulièrement bien aimé :

- Les 2428 licenciés sur les 2257 habitants que compte la ville ! ;
- Le développement et la diversification des APPN;
- Le Centre National d’Entraînement en Altitude;
- Le fait que les autochtones puissent bénéficier des structures de ce centre;
- Le rôle de l’OMS.


Ce dernier peut également se caractériser par son dynamisme et la complémentarité qui le lie à la ville. Ainsi, il participe à la formation des dirigeants, aide les associations à monter leur dossier, met à disposition 6 minibus permettant aux 24 associations de se déplacer en compétition.



Mardi 23 Juin 2009
Christelle Denevault
Lu 2434 fois


Actualités - Evénements | Edito Newsletter Bulletin Interne | La FNOMS en action | Les comités en action | La Fédération | Le Réseau Fédéral | Magazine en ligne | La Lettre Juridique