Partager Partager

Dirigeants sportifs : les minorités ne sont pas assez représentées

Un rapport publié par l'Agence de l'Union Européenne pour les Droits Fondamentaux met en avant le fait que les minorités ne sont pas assez représentées dans les fonctions de dirigeants sportifs.



Dirigeants sportifs : les minorités ne sont pas assez représentées
L'Agence invite donc les acteurs du monde sportif à intégrer des personnes issues des minorités au sein des structures dirigeantes des clubs et fédérations pour mieux lutter contre le racisme.

Ainsi l'Agence incite à "la promotion de programmes favorisant l'implication de migrants et de personnes issues des minorités ethniques, notamment leur accès à des fonctions de direction".

A part pour le football, il faut plus de sportifs issus des minorités. Dans tous les autres sports populaires ces populations sont sous-représentées. Ceci est encore plus vrai pour les femmes issues des minorités. Celles-ci ne pratiquent que très peu d'activités sportives. Ainsi, l'Agence incite les 27 Etats membres de l'UE à généraliser la surveillance des actes xénophobes dans le sport.

Actuellement, il n'y a seulement que dix pays membres qui ont mis en place une surveillance des incidents racistes notamment dans le football professionnel alors même que des incidents du même type sont relatés au niveau du football amateur.

L'agence invite donc les organismes de lutte contre les discriminations à mener des actions dans le domaine du sport et les dirigeants de fédérations à sanctionner les actes de racisme.

Mardi 16 Novembre 2010
Christelle Denevault
Lu 1001 fois


Actualités - Evénements | Edito Newsletter Bulletin Interne | La FNOMS en action | Les comités en action | La Fédération | Le Réseau Fédéral | Magazine en ligne | La Lettre Juridique