Partager Partager

Parcours Animation Sport (PAS) : un premier bilan encourageant

Depuis le 1er juin 2006, date officielle de son lancement, le Parcours Animation Sport (PAS) a permis à plus de 5000 jeunes d’acquérir une formation qualifiante et professionnalisante dans les métiers du sport et de l’animation.



Parcours Animation Sport (PAS) :  un premier bilan encourageant
Le PAS est un dispositif national d’accompagnement des jeunes qui souhaitent se professionnaliser dans les métiers du sport et de l’animation. En 2006, lors de sa mise en place, ce dispositif visait à offrir tous les ans à 2500 jeunes de 16 à 30 ans rencontrant des difficultés d’insertion sociale et/ou professionnelle et notamment issus des ZUS (Zones Urbaines Sensibles), l’entrée dans un parcours pour accéder à un emploi d’animateur ou d’éducateur.

Près de 3 ans après, plus de 5000 jeunes ont pu bénéficier pour la première fois d’un parcours personnalisé de longue durée avec l’aide d’un référent, axé sur la mise à l’emploi et l’alternance. La réussite aux diplômes atteint les 70% et le taux d’abandon est très faible. Le parcours comprend une formation qui prépare à un brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS), à un brevet d’Etat d’éducateur sportif du 1er degré (BEES 1) ou à un brevet d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien (BAPAAT).

Au 1er janvier 2008, 10% de l’ensemble des jeunes en formation préparait un diplôme de niveau V et 34% de niveau IV dans le secteur de l’animation. 56% des jeunes quant à eux préparaient un diplôme de niveau IV dans le secteur du sport.

L’offre de formation a souvent été adaptée pour les bénéficiaires du programme par les organismes de formation (issus des réseaux d’éducation populaire) en modifiant l’accompagnement pédagogique et en individualisant les parcours. Par exemple, le nombre d’heures a été personnalisé en début et en cours de formation, les stagiaires se sont entraidés, etc.

Beaucoup de jeunes n’avaient pas le profil traditionnel pour les métiers concernés, mais grâce à une remise à niveau en phase de pré-qualification, à l’expérience accumulée (alternance) et au diplôme, ils ont toutes les cartes en main pour trouver un équilibre entre vie sociale et professionnelle. D’ailleurs, aujourd’hui plus de la moitié des jeunes issus de ce programme sont employés dans les métiers du sport et de l’animation.

Le PAS a été reconduit en 2009 et doté de 3,7 millions d’euros au titre du programme « sport » et de 2,8 millions au titre du programme « Jeunesse ». Quelques aménagements ont vu le jour : recherche de nouveaux partenaires, redynamisation des contrats aidés, privilégier davantage les jeunes issus de ZUS, encore plus d’accompagnement, etc.

Le PAS semble donc être un dispositif en bonne voie après seulement 3 ans d’existence.

Mardi 25 Août 2009
Christelle Denevault
Lu 1632 fois


Actualités - Evénements | Edito Newsletter Bulletin Interne | La FNOMS en action | Les comités en action | La Fédération | Le Réseau Fédéral | Magazine en ligne | La Lettre Juridique