Partager Partager

Retour sur les 2èmes Assises Communales du Sport de Gonfreville l’Orcher

10 ans après les 1ères Assises Communales du Sport de Gonfreville l’Orcher (76) organisées par son OMS, la deuxième édition intitulée « Le sport change, et nous on change quoi ? » a donc eu lieu le 28 mars dernier. Nicole Debotte, Vice-présidente de la FNOMS y participait en tant qu'intervenante.



Retour sur les 2èmes Assises Communales du Sport de Gonfreville l’Orcher
Plusieurs thèmes ont été abordés lors de cette journée :

- Le sport dans la cité
- Le financement du sport et du haut-niveau
- Le rôle de l’OMS

Pour ce qui est du Sport dans la Cité, Gonfreville l’Orcher (environ 10 000 habitants) c’est 3 entités : Mayville, Gournay, Le Centre. C’est aussi un nombre assez important d’installations sportives (3 gymnases, 1 piste d’athlétisme, terrains de football, de tennis, etc…) compte-tenu de la dimension de la ville. Ainsi, au cours des années, Gonfreville l’Orcher s’est taillée une très belle image du sport pour tous, du sport dans la cité et du sport loisir. Dans le cadre de ce thème un sondage a été effectué auprès des jeunes de la ville et il s’avère que ces infrastructures sont très souvent méconnues par ces jeunes. Au terme d’un débat constructif ce qui ressort c’est la nécessité d’avoir un projet sportif pour toute la population car un projet sportif local c’est bien mais ça ne suffit pas.

La réunion s’est ensuite recentrée autour du financement du sport et du haut niveau. Le partenariat avec la ville, représente depuis de nombreuses années la plus grosse partie des ressources des clubs. Ceci aussi bien en termes de subventions que d’utilisation des salles et des stades à titre gratuit, du personnel municipal chargé du nettoyage, de l’entretien, le prêt de matériel pour les compétitions et le suivi des manifestations. L’Etat réduit les budgets du sport dont le financement repose essentiellement sur les collectivités territoriales. Des questions se posent : comment avec la ville, l’OMS et les clubs peuvent et doivent réagir ? Doit-on intensifier le développement du sport élite au détriment du sport pour tous ? Sport de masse sans exclusive ou sport marchand dit professionnel ? Paiement des athlètes ou rémunération des éducateurs s’occupant des écoles initiant aux sports ? Demain comment travailleront-nous ? Avec qui et quelles finances ? La problématique ainsi posée a laissé place à un débat animé au sein de l’assemblée.

Le troisième thème a ensuite été abordé : le rôle de l’OMS. Daniel Cressant, Président de l’OMS de Gonfreville l’Orcher a rappelé l’utilité d’un OMS. Le débat s’est orienté sur l’éventuel transfert d’une partie des pouvoirs de la mairie en matière de sport à l’OMS, l’éventuelle création d’un OMS qui regrouperait la région havraise et par une redéfinition du rôle de l’OMS.

Daniel Cressant a conclu ces assises en remerciant les intervenants de leur présence et en remettant la médaille de l’Office Municipal du Sport aux personnes qui ont aidé pour la mise en place de cet événement et notamment Nicole Debotte, Vice-Présidente de la FNOMS.

Mercredi 23 Septembre 2009
Christelle Denevault
Lu 1440 fois


Actualités - Evénements | Edito Newsletter Bulletin Interne | La FNOMS en action | Les comités en action | La Fédération | Le Réseau Fédéral | Magazine en ligne | La Lettre Juridique